Favorisons les déplacements doux, plus économes et moins polluants

Faisons vite, ça chauffe !

Le fort accroissement des déplacements et des moyens de transports (voiture, avion, camion…) ces dernières années a de multiples conséquences sur notre environnement mais aussi sur notre santé.

Les transports, qui dépendent à 97% de l’usage du pétrole, constituent le premier poste consommateur d’énergie (39%) et la principale source d’émissions
de gaz à effet de serre
(44%) pour notre territoire. Ils sont également source
de pollutions atmosphériques (ozone, oxydes d’azote, particules…), de nuisances sonores et représentent un coût financier non négligeable pour les ménages.


Ma « chère » voiture !


En route… pour des déplacements intelligents

 

 

 

 

 


Favorisons les déplacements doux, plus économes et moins polluants

Faisons vite, ça chauffe !

Le fort accroissement des déplacements et des moyens de transports (voiture, avion, camion…) ces dernières années a de multiples conséquences sur notre environnement mais aussi sur notre santé.

Les transports, qui dépendent à 97% de l’usage du pétrole, constituent le premier poste consommateur d’énergie (39%) et la principale source d’émissions
de gaz à effet de serre
(44%) pour notre territoire. Ils sont également source
de pollutions atmosphériques (ozone, oxydes d’azote, particules…), de nuisances sonores et représentent un coût financier non négligeable pour les ménages.


Ma « chère » voiture !

  • 52% des émissions totales de CO2 du secteur transport proviennent des véhicules particuliers.
  • 70% des français utilisent leur véhicule personnel pour aller travailler, et 80% d’entre eux voyagent seul.
  • Plus d’un trajet urbain sur deux en voiture fait moins de 3 km, or une voiture consomme 50% en plus sur le premier kilomètre et 25% en plus sur le deuxième.
  • Les dépenses liées au transport correspondent à 16% du budget des ménages, juste derrière le logement (22%). Une petite voiture coûte environ 5300 euros par an.

En route… pour des déplacements intelligents

  • Pour les courtes distances (moins de 3 km) privilégions les modes doux : marche à pied, vélo, etc.

 

  • Pour les déplacements domicile/travail, utilisons, lorsque cela est possible, les transports en commun ou pratiquons le covoiturage entre collègues.

 

  • Pour les déplacements plus longs, privilégions le train.

 

  • Lorsque nous utilisons notre voiture :
    - optimisons nos déplacements pour éviter d’utiliser plusieurs fois notre véhicule,
    - conduisons avec souplesse (jusqu’à 40% d’économie de carburant),
    - adoptons une vitesse raisonnable (diminuer sa vitesse de 10km/h sur autoroute permet un gain de 14% soit 1 litre de carburant en moins),
    - limitons l’usage de la climatisation (qui peut entrainer une surconsommation de 16 à 35% de carburant),
    - vérifions la pression des pneus et entretenons le moteur régulièrement (un filtre à air encrassé ou des pneus mal gonflés entrainent 3% de consommation en plus),
    - recourons à une remorque plutôt qu’à une galerie, mettons les vélos à l’arrière plutôt que sur le toit, retirons les galeries à vide.

 

  • Lorsque nous changeons notre voiture, choisissons un modèle en rapport avec nos besoins (un 4x4 consomme en moyenne 33% de plus…) et privilégions les véhicules les moins polluants.

 

  • A l’école, pourquoi ne pas mettre en place un « pédibus ® » (déplacement à pied jusqu’à l’école sous la surveillance de parents volontaires) ou bien un « Caracycle » (en vélo) avec les autres parents d’élève, les enseignants et la commune ?